par Étienne Perrot sj - Contre les violences en tous genres, les dénonciations déferlantes n’en finissent pas d’inonder les médias. Après #MeToo, qui a eu l’avantage de permettre à certaines femmes violentées de crier publiquement leur blessure -et l’inconvénient de couler un drame personnel dans l’anonymat d’un nombre-; après #Balancetonporc, qui a eu l’avantage de projeter sur le compagnon indélicat la vindicte personnelle douloureusement ressentie -et l’inconvénient de réduire le partenaire momentané à son animalité; après #BlackLivesMatter (littéralement il s’agit de la vie des Noirs), qui a eu l’avantage de mettre à nu les errements d’un État policier d’Outre-Atlantique -et l’inconvénient de jeter l’opprobre sur des fonctionnaires souvent irréprochables, voici que, en Suisse même, sont mises au jour des pratiques indécentes dans les milieux de l’entrainement sportif de haut niveau. Au début du mois de juillet 2020, l’élégante Lisa Rusconi, ancienne capitaine de l’équipe de Suisse de gymnastique rythmique, dénonçait ce qui se passait au Centre national de sport de Macolin. Sous prétexte d’atteindre les sommets de l’excellence, les corps sont violentés, les âmes soumises et les esprits asservis. De même que s’élargit une petite faille qui laisse passer un filet d’eau, de même, par la porte entr’ouverte par Lisa Rusconi, se sont introduites d’autres ex-gymnastes qui témoignent de la même dérive et font gonfler le scandale.

Ces pratiques irrespectueuses des êtres humains sont d’autant plus inadmissibles qu’il ne s’agit pas ici -comme en temps de guerre- de défendre la patrie, mais cependant une gloire éphémère, n’en déplaise à l’apôtre Paul qui comparait le combat de la foi à une course dans un gymnase. L’Éthique catholique -du moins telle qu’elle fut interprétée par le sociologue Max Weber qui la résumait, contre l’Évangile de la Grâce, par la formule «souffrir pour gagner son ciel»- aurait-elle triomphé au pays de Calvin? Non. Mais le résultat est semblable. Loin de l’éthique religieuse, il s’agit ici de la logique d’un système, identique à celle qui anime le capitalisme qui fait de la concurrence le principal stimulant de la productivité. Ici comme en matière financière, il s’agit de performance, gagnée en en payant un prix coûteux.

À quoi s’ajoute un phénomène économique connu sous le nom d’effet de réseau. En matière sportive, comme dans le show-business ou la consommation de masse, celui qui monte en haut du podium rafle l’essentiel de la mise. Et la mise est énorme dans le sport de compétition qui s’accouple avec la logique des médias pour former ensemble juteux proche-parent du show-business. Les enjeux financiers sont tels que l’on comprend -sans le justifier- l’omerta qui règne sur ces pratiques. Qui plus est, cette logique du sport de compétition, tel le manteau de Noé, cache des postures d’entraîneurs que ne peut même pas justifier la perspective du succès. Il y manque deux ingrédients essentiels: la légitimité de la contrainte pratiquée par les entraîneurs (à défaut de la légitimité de leur objectif); et la proportionnalité des moyens qu’ils mettent en œuvre au détriment de l’intégrité physique et psychologique des jeunes appâtées, fascinées par les rêves qui les ont éblouies.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12