Pour amortir les effets socioéconomiques désastreux de la récente pandémie, tous les pays touchés se sont endettés pour allouer généreusement prêts et subventions. La Suisse, en bien meilleure santé financière que la plupart des pays voisins, n’a pas fait exception -à la nuance près qu’elle peut facilement se le permettre tout en aidant les pays les plus touchés- ce qu’elle a fait. En mai dernier, un crédit de 57 milliards de francs suisses avait été ouvert, pour soutenir principalement les PME. Finalement, selon les estimations du Conseil fédéral, la facture pour la Confédération devrait avoisiner les 40 milliards de francs.

Ces chiffres sont le résultat d’une saine gestion. Ils n’en laissent pas moins sur leur faim plusieurs économistes alarmés non par le coronavirus et ses suites socioéconomiques, mais par l’évolution démographique de la Suisse. Ces économistes souhaiteraient un plus fort endettement de la Suisse dans le but de compenser un certain ralentissement de la productivité; productivité que le vieillissement de la population ne peut, disent-ils, qu’accentuer. La Suisse pourrait, selon eux, connaître le destin qui se dessine déjà pour la planète à l’horizon de la fin de ce siècle. Deux démographes canadiens, Darrell Bricker & John Ibbison, pensent en effet que le plus grand danger que court les prochaines générations, à échéance 2100 et au-delà, est moins celle de l’écologie que celle de la démographie! Planète vide, le choc de la décroissance démographique mondiale (2020) annonce le titre de leur ouvrage. La diminution de la population mondiale aura, disent-ils, à partir de la fin de ce siècle, un effet délétère sur l’économie et le vivre-ensemble. Le vieillissement pèsera sur le dynamisme, l’inventivité et la créativité. Certes, selon les pronostics actuels, l’Afrique verra sa population croître durant encore quelques décennies, et, par une politique migratoire qui fait l’admiration de ses voisins, la Suisse résiste mieux que l’Allemagne, l’Italie ou la Russie au vieillissement et au déclin démographique.

L’argument de ces auteurs repose sur le constat de l’urbanisation croissante à laquelle l’Afrique elle-même n’échappera pas, qui entraîne généralement une diminution de la fécondité. Même les régions rurales, depuis longtemps en Suisse, sont encastrées dans la logique urbaine. Comme Louis XIV se transportant du Louvre à Versailles, selon une publicité facétieuse, les helvètes ont transporté la ville à la campagne où ils se coulent dans le mode de vie urbain. Bref, endettons-nous autant que nous le pouvons pour investir dans l’espoir d’accroître la productivité de la Suisse. La logique semble rationnelle; mais elle n’est pas forcément raisonnable. Car pour être raisonnable et pas simplement rationnelle, encore faudrait-il que cette logique réponde aux trois questions suivantes: s’endetter pour investir, oui, pourquoi pas! mais pour quelle écologie? pour quels marchés? et qui en paiera finalement le prix?

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12