Train sncf pxhereLa longue grève de la SNCF fait rejaillir dans mon esprit un très vieux problème moral. «À travail égal, salaire égal!» Ce slogan est marqué au coin de la justice et du bon sens. Le corollaire devrait en être évident. Les seules différences acceptables en matière de rémunération relèvent des conditions de travail, de la pénibilité, de la difficulté d’accéder aux compétences requises. Normalement, le statut de l’entreprise (publique ou privée, capitaliste ou coopérative, associative ou unipersonnelle) ne devrait jouer aucun rôle discriminant dans la rémunération.

C’est pourquoi je regarde d’un œil envieux les contrôleurs helvétiques dans les trains qui me mènent de Genève à Paris: pour un travail qui, manifestement, est comparable, ils sont mieux habillés, et, d’après les chiffres accessibles, sensiblement mieux payés que leurs homologues français. Où est le problème?

Lorsque je soulève la question devant des amis français, la réponse immédiate porte sur le «coût de la vie». Il est vrai que celui-ci est plus élevé en Suisse qu’en France; de plus, les cotisations sociales, notamment les primes d’assurance santé, n’utilisent pas les mêmes circuits de part et d’autre de la frontière. Ce qui fait apparaître en Suisse, parmi les dépenses privées, ce qui se cachent en France dans divers taxes et prélèvement publics. Cependant, même en incluant dans l’équation le coût de la vie, le compte n’y est pas. Comme pour la plupart des Suisses, le niveau de vie des contrôleurs dans les trains est supérieur à celui des contrôleurs français. Pourquoi?

L’économiste que je suis parlerait de la productivité globale du pays. La durée du travail, le sérieux des travailleurs, la ponctualité, la gestion politique des conflits sociaux, tout cela se conjuguent pour booster l’économie helvétique, et avec elle, toutes ses parties prenantes. Ce qui prouve, une fois de plus, que le social, le politique et l’économique marchent la main dans la main. Contrairement à une fausse évidence, le «partage du travail» ne provoque une augmentation de l’emploi qu’en jouant sur une baisse des salaires. Ce que la ministre française à l’origine des «35 heures» a fait semblant de ne pas comprendre. Alors, avec ces considérations économiques, tout serait dit sur la juste rémunération? Non.

Il reste à comprendre pourquoi des travaux qui mobilisent des compétences de même niveau, des formations semblables et des durées équivalentes, sont rémunérées différemment dans un même pays. La réponse immédiate est dans les lois du marché qui reflètent les préférences des consommateurs. Ces préférences traduisent à la fois les utilités plus ou moins ressenties, les modes et les réglementations, sans parler de l’interaction des subjectivités, de l’image que l’on se fait du métier concerné, du prestige ou du mépris portés sur certaines activités, aussi utiles soient-elles socialement. Bref, le juste salaire n’est pas entre les mains des seuls économistes. Les théologiens de jadis parlaient de l’évaluation sociale du juste prix (qui ne se confond pas celle du marché, fut-il concurrentiel). Heureusement!

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12