Étienne Perrot sj - L’Aquarius est actuellement sans pavillon. Il est bloqué à Marseille. Un député français, Guillaume Larrivé, s’en réjouit; il rechigne à voir l’Aquarius  bénéficier d’un pavillon, serait-ce celui de la Suisse (on a même parlé de celui du Vatican). Son argument se résume en quelques phrases: «L'Aquarius, dit-il, n'a plus de pavillon, ni celui de Gibraltar, ni celui de Panama. C'est un bateau fantôme, avec un comportement de quasi-pirate. Il ne s'agit pas, pour lui, d'aller se porter au secours de malheureux, mais de perpétuer son activité illégale en s'approchant au plus près des côtes libyennes, pour susciter les départs et conforter le business model des organisations criminelles de passeurs. Qu'attend-on pour en finir?» Bien qu’elle fasse allusion à un vrai problème, celui des passeurs et des organisations criminelles qui tirent de gros bénéfices de l’émigration, cette provocation publiée sur le site du Figaro du mercredi 17 octobre 2018, est difficile à avaler.

Une réponse pleine de bon sens et d’humanité peut être trouvée dans une «libre opinion» parue ce jour jeudi 18 octobre 2018 sur le site du Temps. Le directeur de l’association Terre des hommes, Vito Angelillo, cherche à convaincre le Conseil fédéral d’accorder le pavillon helvétique à l’Aquarius. Il rappelle que, depuis deux ans, trente mille émigrés ont été secourus en mer par l’Aquarius, dont près de sept mille enfants, la plupart orphelins. «Empêcher l’Aquarius d’intervenir en mer, c’est jouer un jeu de dupes cynique et indigne» écrit-il.

Des hommes politiques de tout bord font chorus; je m’en réjouis d’autant plus que l’opinion publique est globalement réticente, en dépit des vingt-cinq mille signatures déposées mardi dernier auprès de la Chancellerie fédérale. (Il ne faut pas confondre un bon groupe de militants humanitaires  avec la volonté générale.) J’ignore donc quel sort le Conseil fédéral réservera à cette demande. Les pressions politiques internationales, venues notamment de l’Europe avec laquelle la Suisse est actuellement en discussion serrée, risquent de l’emporter. Car les gouvernements européens cherchent à confiner politiquement la montée des nationalismes qui se manifeste, votations après votations, dans tous les pays européens, Madame Merkel en sait quelque chose. Mais il y va de notre dignité -et pas simplement de la tradition humanitaire de la Suisse- de soutenir ce mouvement humanitaire.

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Séparatisme islamiste

    Étienne Perrot sj - L’histoire religieuse de la Suisse, ses cantons à dénomination «protestante» ou «catholique», puis l’accession à une véritable laïcité respectueuse des droits humains en matière de liberté de

    Lire la suite
  • Dessins de presse

    EpingleChappatte Expo2020 © Chappatte À l’occasion de l’exposition du dessin de presse, présentée au Musée des Beaux-Arts du Locle , j’épingle le rôle de l’humour dans la vie sociale. Comme le signale un confrère

    Lire la suite
  • Superstitions

    Nous baignons depuis plus de trois siècles dans le rationalisme du XVIIe siècle. Mais en dépit de Descartes, de Spinoza, de Leibnitz, en dépit des sarcasmes des Encyclopédistes du XVIIIe

    Lire la suite
  • L'indispensable aide sociale

    CAR Banner CaritasCH Kim f 970x547 Étienne Perrot s j - Jamais n’a semblé plus pertinente la formule du pape Pie XII, reprise par le pape François: «La politique est la forme la plus haute de la

    Lire la suite
  • Écologie valaisanne

    GiletJaune Creative Commons Zero CC0 Dans une interview parue dans Le Temps le vendredi 31 janvier 2020, Christophe Clivaz rappelle que les régions de montagne toucheront de l’argent du fonds climatique, pour se prémunir contre

    Lire la suite
  • Les sanctions de la FINMA

    La FINMA vient de condamner un banquier suisse à… restituer les 750'000 francs indument gagnés par le moyen illégal d’un délit d’initié. Certains s’en étonne. Non pas que l’on ne

    Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12