Profondément touché par l’enfant sans défense

Le temps de l’Avent, un temps d’attente, touche à sa fin, et celui de la descente de notre Seigneur approche. Valerio Ciriello sj propose une méditation sur l’enfant Jésus, sans défense, qui a vu la lumière du jour pour la première fois il y a plus de 2000 ans dans une étable, à l’extérieur de Bethléem.

Jésus nu gisait sans défense dans une mangeoire. La nuit était froide; l’odeur de l’étable était nauséabonde. L’histoire raconte que seuls un bœuf et un âne le réchauffaient de leur souffle. Avec Marie et Joseph, ces animaux ont été les premiers à être vus aux côtés du petit Jésus.

Personne d’autre n’était là pour se réjouir de la naissance de Jésus. Pour rendre la scène un peu moins sombre, les anges appelaient les bergers des environs et les dirigeaient vers l’étable pour admirer le nouveau-né. Quelques jours plus tard, trois rois arrivèrent de loin pour lui rendre enfin un hommage digne d’un roi, le louant et lui offrant de précieux cadeaux.

Le reste du monde a ignoré son arrivée, lui fermant même la porte au nez. Ce petit enfant sans défense fut tellement craint que le roi Hérode donna l’ordre d’abattre tous les nouveau-nés mâles de la région.

Autre époque, autre mœurs?

Quelque 2000 ans se sont écoulés, 2000 ans durant lesquels le message de Jésus a pu se répandre dans le monde et prendre racine… parfois.

Quel monde Jésus trouverait-il s’il (re)naissait aujourd’hui? Un monde accueillant? Qui ne jette pas ses parents terrestres à la porte? Ou des humains qui les envoient une fois de plus à l’étable, aux périphéries extrêmes de la société et de l’existence?

Aujourd’hui comme hier, Jésus continue à se tenir nu et sans défense devant nous,
et le monde ne semble pas l’avoir vraiment accueilli.

Je n’ai pas l’intention d’expliquer ici pourquoi le monde est souvent si malavisé, si injuste. Le message évangélique n’est pas un programme socio-politique qui nous montre la voie à suivre pour construire un système plus juste. L’histoire du salut espère quelque chose de complètement différent de nous: elle ne veut pas changer le monde superficiellement, mais elle cherche plutôt à convertir l’homme au plus profond de son âme!

Que nous dit aujourd’hui le petit Jésus et ses parents, qui se tiennent sans défense et seuls dans le froid?

Peut-être vaut-il la peine de prendre un peu de recul pour se demander pourquoi Dieu le Père décide-t-il finalement de sauver l’humanité en nous envoyant Jésus?

Lire la suite : Profondément touché par l’enfant sans défense

Une «Messe qui prend son Temps» depuis 20 ans

Valerio Ciriello sj de la Province de Suisse était la maître de cérémonie du 20e anniversaire de la «Messe qui prend son Temps...» qui a été fêté à l’église Saint-Ignace de Paris en octobre dernier. Une messe «d'un nouveau type», célébrée par et pour de jeunes adultes, et animée par les jésuites! Son concept? Au lieu des 60 minutes traditionnelles, la «Messe qui prend son temps» (MT) s’étire sur une heure et demi, des minutes supplémentaires consacrées à l’écoute de l’Évangile et à un temps de prière personnel de 20 minutes ponctuées par un partage de réflexions en petits groupes. Le scolastique Valerio Ciriello sj offre un bref témoignage de son expérience chez les jeunes de la MT.

Lire la suite : Une «Messe qui prend son Temps» depuis 20 ans

Une leçon d'humilité

Quel est le lien entre l’aumônerie universitaire catholique de Bâle (Katholische Universitätgemeinde Basel - kug), la Société des étudiants Marxist Society et à la Fraternité universitaire Jurassia Basiliensis? Les mauvaises langues répondront, que toutes les trois sont d'une certaine façon d’un autre temps, et qu’elles se valent sur le marché de l'information destinée aux nouveaux étudiants de l'Université de Bâle. Par Beat Altenbach sj

Lire la suite : Une leçon d'humilité

Changer le monde dépend de soi

«Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde!» Ces paroles de Gandhi m’ont accompagné pendant toute la durée des vacances académiques de cet été. Deux mois passés entre le Campus de la Transition à Forges (Paris) et le Schumacher College dans le sud de l’Angleterre qui m'ont ré-ouvert le cœur et l'esprit à l'écologie.

Lire la suite : Changer le monde dépend de soi

Annoncer le royaume de Dieu, ici et maintenant

Le Pape François a fait de ce mois d'octobre 2019 le Mois Missionnaire Extraordinaire, un mois qui marque également le 100e anniversaire de la lettre apostolique Maximum Illud. Rome lui a donné pour thème «Baptisés et envoyés: l’Église du Christ en mission dans le monde».
«Qu'est-ce que cela signifie pour moi, qui a été baptisé il y a un demi-siècle?» se questionne Toni Kurmann sj, président de la Fondation Jésuites International et membre du groupe de travail dédié à l’événement constitué par la Conférence des évêques suisses.

Lire la suite : Annoncer le royaume de Dieu, ici et maintenant

Politique d’asile en Suisse: des tendances inquiétantes

«La mémoire collective est souvent très courte. Trop courte pour percevoir les changements sociaux rampants», s'inquiète Christoph Albrecht sj, responsable du Service jésuite des réfugiés suisse (www.jrs-schweiz.ch). Il en fait la démonstration par le durcissement des lois sur l'asile et les étrangers. «Ce qui était encore impensable à la fin des années 1980 est aujourd'hui considéré comme normal par une grande partie de la société: des personnes innocentes de tout crimes sont mises en prison; l’aide aux migrants est de plus en plus criminalisée; depuis le 1er mars 2019, les demandeurs d'asile nouvellement arrivés en Suisse doivent attendre des mois durant l’aboutissement de leur procédure d'asile dans des camps, appelés centres fédéraux d'asile, isolés de la population civile; de jeunes requérants bien intégrés qui ont commencé un apprentissage doivent l’interrompre dès qu'ils reçoivent une décision de rejet de leur demande d'asile.» Son analyse ci-dessous:

Lire la suite : Politique d’asile en Suisse: des tendances inquiétantes

Plaidoyer pour l'optimisme au symposium des jésuites

Entre le 22 et le 25 avril, les jésuites de Suisse, d’Autriche, d’Allemagne, de Suède, de Lituanie et de Lettonie qui formeront dès 2021 la future province d’Europe centrale (ECE) se sont réunis à Schwäbisch-Gmünd, en Allemagne. Pascal Meyer, jeune jésuite suisse œuvrant à Genève au sien de JWL (www.jwl.org) en faisait partie. Il nous livre ses impressions et réflexions.

Lire la suite : Plaidoyer pour l'optimisme au symposium des jésuites

Les chroniqueurs

Le coup d'épingle
d'Etienne Perrot sj

Le point de vue
de Pierre Emonet sj

La méditation
de Bruno Fuglistaller sj

Le billet spirituel
de Luc Ruedin sj

D'hier à aujourd'hui
de Jean-Blaise Fellay sj

Le triptyque du quotidien
de Julien Lambert sj

La chronique de l'invité
des jésuites

Les pierres vivantes
de Pierre Martinot-Lagarde sj

Vie Spirituelle
au temps du coronavirus

Archives

  • Profondément touché par l’enfant sans défense

    Profondément touché par l’enfant sans défense

    Le temps de l’Avent, un temps d’attente, touche à sa fin, et celui de la descente de notre Seigneur approche. Valerio Ciriello sj propose une méditation sur l’enfant Jésus, sans défense, qui a vu la lumière du jour pour la première fois il y a plus de 2000 ans dans une étable, à l’extérieur de Bethléem.

    Jésus nu gisait sans

    Lire la suite
  • Une «Messe qui prend son Temps» depuis 20 ans

    Une «Messe qui prend son Temps» depuis 20 ans

    Valerio Ciriello sj de la Province de Suisse était la maître de cérémonie du 20e anniversaire de la «Messe qui prend son Temps...» qui a été fêté à l’église Saint-Ignace de Paris en octobre dernier. Une messe «d'un nouveau type», célébrée par et pour de jeunes adultes, et animée par les jésuites! Son concept? Au lieu des 60 minutes traditionnelles,

    Lire la suite
  • Une leçon d'humilité

    Une leçon d'humilité

    Quel est le lien entre l’aumônerie universitaire catholique de Bâle ( Katholische Universitätgemeinde Basel - kug), la Société des étudiants Marxist Society et à la Fraternité universitaire Jurassia Basiliensis ? Les mauvaises langues répondront, que toutes les trois sont d'une certaine façon d’un autre temps, et qu’elles se valent sur le marché de l'information destinée aux nouveaux étudiants de l'Université de Bâle. Par

    Lire la suite
  • Pourquoi je prie avant de manger

    Pourquoi je prie avant de manger

    Tous les jours, je mange des pommes de terre, des haricots, des légumes de toutes sortes, parfois un steak de bœuf bien assaisonné ou un raisin juteux. Que sont ces aliments que je mets dans ma bouche et que représentent-ils?

    Lire la suite
  • Changer le monde dépend de soi

    Changer le monde dépend de soi

    «Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde!» Ces paroles de Gandhi m’ont accompagné pendant toute la durée des vacances académiques de cet été. Deux mois passés entre le Campus de la Transition à Forges (Paris) et le Schumacher College dans le sud de l’Angleterre qui m'ont ré-ouvert le cœur et l'esprit à l'écologie.

    Lire la suite
  • Annoncer le royaume de Dieu, ici et maintenant

    Annoncer le royaume de Dieu, ici et maintenant

    Le Pape François a fait de ce mois d'octobre 2019 le Mois Missionnaire Extraordinaire, un mois qui marque également le 100e anniversaire de la lettre apostolique Maximum Illud . Rome lui a donné pour thème «Baptisés et envoyés: l’Église du Christ en mission dans le monde».
    «Qu'est-ce que cela signifie pour moi, qui a été baptisé il y a un demi-siècle?»

    Lire la suite
  • 1
  • 2