1 / 1

Matteo Ricci

Né à Macerata (Italie) en 1552, il est mort à Pékin en 1610. Entré dans la Compagnie de Jésus en 1571, il part pour l’Inde en 1577. Il est à Macao en 1582, puis entre en Chine l’année suivante et se fixe près de Canton où il réside pendant 17 ans. Il est ensuite le premier religieux à entrer à la cour de l’empereur de Chine en 1600.

Très doué en langues et doté d’une mémoire prodigieuse, il apprend le chinois, au point de le maîtriser d’une manière remarquable qui séduit ses interlocuteurs. Il traduit en chinois des livres de philosophie, de mathématiques et d’astronomie. Il est aussi l’auteur de mappemondes présentant le monde à la Chine. Il inaugure une prestigieuse lignée de jésuites qui lui succéderont à la cour impériale.

Il se fait Chinois parmi les Chinois et devient aussi en retour un passeur des valeurs du confucianisme vers l’Occident. Il est aujourd’hui considéré comme l’apôtre de l’inculturation. Serviteur de Dieu, sa cause en béatification est associée à celle de son ami lettré Xu Guangqi qu’il a converti au christianisme, sous le nom de ‘Paul’.

Site internet du Collège Matteo Ricci

Newsletter