Deux communautés jésuites sont actives en Suisse romande. L'une est installée à Villars-sur-Glâne, dans le canton de Fribourg, et la seconde à Genève, au centre de la Ville et à Carouge. Leurs actions sont multiples, à la fois centrées sur la Suisse et tournées vers le monde. Comme toutes communautés jésuites, elles œuvrent à davantage de justice par le biais de leurs engagements, tout comme à l'enrichissement de la vie spirituelle (notamment par l'enseignement et la formation), et aux débats sur les défis de notre société.

communaute romande
Carouge (GE) St-Boniface (GE) Notre-Dame de la route (FR)

 

La Communauté de Genève

Les jésuites de Genève travaillent en étroite collaboration avec des laïcs de différentes confessions qui partagent leurs idéaux.
A Carouge (GE), l'activité de la maison est centrée sur la revue culturelle choisir et le Centre de documentation et de formation religieuses La revue mensuelle propose un éclairage chrétien à forte tendance ignacienne et œcuménique sur l'actualité sociale, politique, philosophique, religieuse, économique et culturelle. Pour sa part, avec ses 50 000 ouvrages, la bibliothèque propose une large palette de documents relatifs aux questions religieuses, historiques et sociales. Ouverte au public, elle est fréquentée par des étudiants, des enseignants, des journalistes et des rechercheurs.
En ville de Genève, le Centre Saint-Boniface héberge 120 étudiants qui fréquentent les diverses institutions genevoises de formation. Ces jeunes représentent 49 nationalités et 9 religions différentes, ce qui fait de Saint-Boniface un lieu important de rencontres et de dialogue interculturel. Le Foyer est dirigé par un directeur laïque, qui travaille sous la responsabilité d'un comité présidé par un jésuite.
Avec sa chapelle et ses salles de réunion, Saint-Boniface est aussi le siège de la communauté catholique germanophone de Genève. En outre, depuis 2011, des jésuites présents sur place proposent, au cœur de Genève, des activités spirituelles.

A côté de ces activités spécifiques, les jésuites de Genève sont engagés dans la pastorale ordinaire : l'aide aux paroisses, les prédications, les cours de formation, les retraites et les récollections, l'œcuménisme et l'interreligieux, l'accompagnement spirituel et la présence dans les médias constituent une part importante de leurs engagements. Ils sont particulièrement actifs dans l'œcuménisme, qui, avec le dialogue interreligieux, représente une de leurs lignes de force. Avec quelques amis protestants, pasteurs et professeurs à la Faculté de théologie, les jésuites de Genève ont d'ailleurs fondé en 1973 l'Atelier œcuménique de théologie ou AOT une structure d'enseignement qui propose une formation théologique sur deux ans. Deux confrères y sont engagés, dont le co-directeur catholique.

La Communauté de Fribourg

Notre-Dame de la Route, à Villars-sur-Glâne dans les hauts de Fribourg, est un grand centre spirituel et de formation magnifiquement situé face au paysage des Alpes. Y sont organisés des retraites spirituelles, des formations à la vie de prière, des cours bibliques, des sessions d'éducation humaine, sociale et religieuse. La maison sert d'étape aux pèlerins sur le chemin de St Jacques de Compostelle ou de repos pour des personnes ayant besoin d'un temps de pause. Elle sert également de base pour des retraites itinérantes à pied, à skis ou en raquettes, une spécialité qui attire des gens de plusieurs pays voisins, désireux d'allier expérience de la nature et vie intérieure.
Sa chapelle et ses très beaux vitraux est le lieu de recueillement et de célébration pour les hôtes de la maison et les gens du voisinage. Le labyrinthe, le grand parc de la maison, ainsi que le Bois de Moncor qui la voisine permettent la marche méditative. Notre-Dame de la Route est ainsi véritablement un lieu de ressourcement spirituel.

Les membres de la communauté jésuite sont impliqués dans gestion de la maison, donnent des retraites et des cours, reçoivent des personnes pour des entretiens individuels. Ils ont également des activités au-dehors : la formation des séminaristes et des prêtres, des retraites dans des monastères divers, les aumôneries de jeunesse, la collaboration avec l'Institut Philanthropos à Bourguillon des conférences dans toute la Suisse romande et au dehors, des interventions dans la presse, la radio et la télévision. La maison est ainsi un centre actif d'échanges et de relations. Le groupe des Amis de Notre-Dame de la Route rassemble des personnes qui ont profité du centre au cours des trente années de son existence et qui lui restent attachés. Cette fraternité est le secret de son rayonnement.


Notes :

* Labyrinthe de Notre-Dame de la route
Le labyrinthe est un symbole chargé d'historique, dont les traces remontent à plus cinq mille ans. Différents peuples l'ont utilisé pour l'expression d'expériences religieuses. A partir du XIIe siècle, des labyrinthes apparaissent dans les cathédrales gothiques françaises. Y cheminer avait la valeur symbolique d'un pèlerinage à Jérusalem. Aujourd'hui, comme hier, le parcours d'un labyrinthe favorise l'accès au cheminement spirituel de la personne.
A l'image du labyrinthe de la cathédrale de Chartres, celui de Fribourg parcourt onze cercles concentriques. Il présente un diamètre de 27 m. La démarcation du parcours a été réalisée avec des pierres oblongues qui viennent de la carrière "Tatüre" sur Plasselb, placées verticalement dans la terre comme autant de petites stèles.