Rue des jesuites v2

Les jésuites sont des prêtres et des frères laïcs,, membres d'un ordre religieux catholique : la Compagnie de Jésus. Désireux de consacrer leur vie au Christ et de partager sa mission, ils s'efforcent de vivre selon les valeurs de l'Evangile. Si vous leur demandez quel est leur projet, ils vous répondent : « Suivre le Christ portant sa croix, ce qui signifie s'ouvrir à toute soif qui afflige l'humanité aujourd'hui. » En d'autres termes, les jésuites sont des hommes de foi qui s'interrogent et s'investissent là où d'autres s'aventurent avec réticence. On dit d'eux qu'ils cheminent aux frontières des mondes. Leur engagement à la suite du Christ les conduit à dialoguer avec toutes les cultures et toutes les religions, jusqu'à se trouver parfois dans des situations limites.

Pour être totalement disponibles et aider les hommes et les femmes en toutes situations, les jésuites optent pour une forme de vie alternative en faisant les trois vœux religieux de pauvreté, de chasteté et d'obéissance. Leur style de vie les distingue des moines qui vivent dans des monastères, et dont le quotidien est réglé par les offices. Afin d'être mobiles et disponibles, les jésuites habitent dans des maisons ordinaires, ne portent pas d'habit particulier et ne célèbrent pas l'Office divin en commun. Prédicateurs, aumôniers, accompagnateurs spirituels, professeurs, historiens, économistes, archéologues, travailleurs sociaux, psychanalystes, journalistes... ils s'intègrent par leur travail à la vie sociale de tout un chacun.

Alors qu'est-ce qui les unis entre eux, demanderez-vous ? Les missions qui leur sont confiées. A ceux qui s'en étonnaient, un jésuite de la première génération répondait qu'ils n'étaient pas des moines encapuchonnés... que leur genre de vie ordinaire semblait de tous le plus adapté pour entrer en contact avec ceux qu'ils essayaient de gagner au Christ... « La ressemblance fait naître l'amitié et la familiarité », disait-il, « La dissemblance les fait s'évanouir. »

N'étant pas liés à une forme d'apostolat particulière, les jésuites sont prêts à assumer toute mission que le pape leur confierait, privilégiant le service de la foi et la promotion de la justice. Ils n'en gardent pas moins leur liberté de discernement. En 1995 d'ailleurs, une Congrégation générale (assemblée des jésuites durant laquelle se dessine les grands axes d'engagement) prévoyait que : « en dépit de notre désir sincère de vivre dans la fidélité au magistère et à la hiérarchie, il peut y avoir des moments où nous sommes justifiés, voire obligés, de prendre la parole d'une manière qui peut ne pas nous valoir toujours l'approbation générale et pourrait même amener à des sanctions pénibles pour la Compagnie et constituant un obstacle à notre travail ». Ce qui fut le cas plus d'une fois dans l'histoire de la Compagnie et amena même en 1773 à sa dissolution par le pape Clément XIV cherchant à plaire aux gouvernements catholiques de l'époque.

Actuellement (au 1er janvier 2013), les jésuites sont au nombre de 17'287. Ils sont présents dans 121 pays et répartis en 87 Provinces et 6 Régions indépendantes.

Vidéos

Les jésuites,
des hommes de rêve

Les priorités des jésuites, Interview d'Adolfo Nicolas, sj avant qu'il ne soit élu Préposé Général des jésuites. Qu'est ce qui fait un jésuite ?


Adolfo Nicolas,
la priorité des jésuites d'aujourd'hui

Le Père Adolfo Nicolás, Supérieur Général de la Compagnie de Jésus a visité les Jésuites Flamands à Heverlee (Belgique) le 26 Septembre 2010. Voici une vidéo extraite de ses inter-ventions en langue française.