Teilhard de Chardin c9f58

Docteur en théologie genevoise, Monique Desthieux retrace la vie passionnante du Père jésuite Teilhard de Chardin (1881-1955), chercheur, paléontologue, théologien et philosophe. Les extraits des textes des écrits du jésuite sont lus par la conteuse Marie-Luce Dayer, ceux du pape par Marcelle Thévenoz.
Un cours donné en janvier 2016 à la paroisse Saint-Paul de Grange-Canal (GE).


Pour en savoir davantage sur Teilhard de Chardin, à lire l'article paru dans La Croix du 10 mars 2016 :

Teilhard, homme de science et de Dieu
par David Roure

Deux livres offrent une bonne introduction à l’itinéraire et à la pensée du paléontologue et théologien jésuite Pierre Teilhard de Chardin

• « Pour une spiritualité du cosmos. Découvrir Teilhard de Chardin », de François Euvé éd. Salvator, 192 p., 19 euros

• « Pierre Teilhard de Chardin. Un homme de Dieu au cœur de la matière », de Nicole Timbal Préfacé par François Euvé et postfacé par Thierry Magnin, éd. jésuites, 472 p., 24,50 euros

Les livres écrits sur le paléontologue et théologien Pierre ­Teilhard de Chardin (1881-1955) ne manquent pas, dont un certain nombre sous la plume de de ses confrères jésuites français (Henri de Lubac, René d’Ouince, Émile ­Rideau, Gustave Martelet, etc.). François Euvé reprend aujourd’hui le tracé du sillon commencé par ses aînés. Il s’y révèle comme un très bon connaisseur de Teilhard de Chardin. Son expertise scientifique est aussi un atout supplémentaire.

Dans ce livre qui peut fournir une excellente introduction à l’œuvre teilhardienne, le rédacteur en chef d’Études choisit de suivre le fil rouge du cosmos, comme l’indique le titre de l’ouvrage. Après un premier chapitre biographique un peu obligé, les deux suivants, qui constituent l’essentiel même du volume, parlent du sens cosmique de l’univers selon Teilhard et de la place que peut y occuper l’homme, ainsi que de sa conception d’un Christ cosmique qui entraîne une approche renouvelée du salut chrétien à partir de l’Incarnation de Dieu, cette dernière restant toujours pour Teilhard « la fine pointe du christianisme ».

« Teilhard rappelle opportunément que le christianisme n’est pas d’abord un corps de doctrines ou des règles morales, résume l’auteur. C’est un appel à se mettre en route, appel entendu d’un “quelqu’un” vers lequel on se sent attiré, une force qui nous dépasse mais nous mobilise » !

Le livre de François Euvé se poursuit avec une intéressante réflexion sur le mal dans l’univers et à un essai d’évaluation sur l’influence de Teilhard aujourd’hui, en particulier sur ces deux questions si importantes de l’écologie et du transhumanisme. Avec empathie et compétence, le jésuite nous convainc assez facilement que la pensée de son glorieux prédécesseur peut être finalement tout autant utile à ses lecteurs du début du XXIe siècle qu’elle ne le fut à ceux de l’après-guerre qui la découvrirent avec un si grand enthousiasme !

Le livre très personnel de Nicole Timbal (1936-2013) sur Teilhard de Chardin a pour originalité d’être l’œuvre d’une femme qui a découvert le Christ à travers les récits du jésuite alors qu’elle était jeune fille. Si le jésuite, comme l’a dit ­André Dupleix, est bien « un priant, un mystique et un voyant », pour ­Nicole Timbal, il apparaît d’abord comme « un maître spirituel », qui « ne donne pas de technique mais nous aide à découvrir ou à redécouvrir le seul”unique et suffisant”, le Dieu trine en qui tout s’accomplit : il devient canal , en aidant à recentrer sur Dieu les aspirations de beaucoup ».

Certains lecteurs seront sans doute un brin agacés par les nombreuses allusions que fait l’auteur à sa vie personnelle et spirituelle. Beaucoup d’autres apprécieront sa connaissance de l’intérieur si grande qu’elle nous livre dans ce livre un peu touffu, où elle multiplie les citations directes de Teilhard et de certains (pas tous !) de ses commentateurs. Elle insiste sur la concentration théologique frappante dans son œuvre. Sans écrire pour autant une biographie, elle note l’importance de certains éléments de l’itinéraire de vie et de foi du paléontologue : son enfance croyante avec l’influence de sa mère, l’influence de Newman, ses voyages en Chine, sa cohérence entre foi et science, son attachement à l’Église et à l’ordre des jésuites malgré les incompréhensions, ses amitiés féminines, son goût de la prière, son existence sacerdotale… Bref, un livre utile pour tous ceux qui veulent encore mieux connaître le grand savant et homme de Dieu que fut Pierre Teilhard de Chardin !
David Roure

A noter : à Paris, le vendredi 18 mars (19 h 15- 20 h 30) et le samedi 19 (9 h 30 - 17 h 00), le colloque « Pierre Teilhard de Chardin face à ses contradicteurs », organisé par l’Académie catholique de France, la Fondation Teilhard de Chardin et l’Association des amis de Teilhard de Chardin, en partenariat avec l’Université catholique de Lyon et avec le soutien du centre Sèvres. Renseignements : http://www.teilhard.fr

En images

Pierre Canisius

Canisius Histoire a3e8a

Le 17 février 2016, le Père Pierre Emonet sj intervenait en l'église du collège Saint-Michel de Fribourg dans le cadre d'un cycle de conférences spirituelles liées à l'année sainte de la miséricorde. A cette occasion, il a revisité la vie de saint Canisius (1521-1597), fondateur du collège Saint-Michel de Fribourg avec notamment, pour éclairage, la bienveillance et la charité dont il a fait preuve avec « ceux et celles qui se sont laissés égarer par la Réforme ».

Teilhard de Chardin

Teilhard de Chardin c9f58

Docteur en théologie genevoise, Monique Desthieux retrace la vie passionnante du Père jésuite Teilhard de Chardin (1881-1955), chercheur, paléontologue, théologien et philosophe. Les extraits des textes des écrits du jésuite sont lus par la conteuse Marie-Luce Dayer, ceux du pape par Marcelle Thévenoz.
Un cours donné en janvier 2016 à la paroisse Saint-Paul de Grange-Canal (GE).